Le colorant alimentaire est connu pour embellir les aliments. Très utile pour nous aider à personnaliser les pâtisseries ou encore les bonbons faits maison, on ne pense pas obligatoirement à les incorporer dans les recettes quand on peut s’en passer.

On le sait moins, mais les colorants sont présents dans la grande majorité des aliments que l’on consomme tous les jours. Ils se retrouvent même dans les produits sur lesquels nos soupçons ne se dirigeraient pas. Au-delà d’une certaine quantité, ces additifs alimentaires peuvent être dangereux. Il devient alors important de redoubler de prudence, et les traquer.

Pourquoi le colorant alimentaire est-il partout ?

Vous l’aurez sans doute remarqué : plus d’un aliment comporte une dose plus ou moins importante de colorants. L’additif ne leur donne cependant pas meilleur goût et a une valeur nutritive nulle. Leur seul rôle est de donner une apparence plus séduisante aux aliments. Il est avéré que les consommateurs sont plus susceptibles d’acheter quand les produits leur semblent attractifs.

L’utilisation des colorants a donc un effet psychologique sur les acheteurs, qui assimilent leurs belles couleurs à une alimentation saine et fraiche. Détail moins connu : le colorant alimentaire est également utilisé pour « suggérer » ce potentiel santé sur des aliments dont les qualités nutritionnelles sont médiocres.

Où trouver ces colorants alimentaires?

Cet additif alimentaire se retrouve partout : dans les sucreries, les pâtisseries, mais aussi dans certaines viandes. Le jambon cru n’est pas épargné, tout comme les jus de fruits concentrés qui en comportent en grandes quantités. Les biscuits, les saucisses et autres aliments en conserve en regorgent. À l’heure actuelle, il est difficile de savoir quels produits n’en comportent pas.

Les aliments bio ne font pas exception à la règle, même s’ils ont recours à des versions plus saines, moins risquées. Pour les débusquer, il n’y a pas 36 solutions : il faut bien lire les étiquettes. Il est cependant certain que les produits préparés sont les premiers concernés, et sont à proscrire si vous souhaitez éviter la surconsommation de colorants. La présence de ces derniers est notée par les mentions allant de E100 à E199.

Pourquoi les colorants alimentaires sont-ils dangereux ?

Les colorants alimentaires sont soupçonnés de favoriser le cancer et l’obésité. Plusieurs d’entre eux sont à l’origine de maladies ou de symptômes que l’on pourrait d’abord assimiler à de l’allergie.

Dans la longue liste des additifs dont la consommation doit être limitée, quasiment tous sont sources d’hyperactivité. C’est, par exemple, le cas de la tartrazine, que l’on retrouve aussi bien dans les médicaments, que dans les merguez ou les boissons. Cet élément est bien connu pour provoquer l’asthme, déclencher des crises d’urticaire, et engendrer des problèmes de vue.

Le jaune orange S, 2G, aussi appelé Sunset Yellow entraine, pour sa part, vomissements et insomnie. Le produit est un des plus dangereux pour la santé, car contribuent au développement des tumeurs. Son effet sur le corps est néfaste, et peut se constater dès les premières consommations.